Radiothérapie conventionnelle ou Cyberknife

 

Radiothérapie conventionnelle ou Cyberknife, une puissante méthode de traitement local des cancers utilisant un faisceau de rayonnements ionisants (rayons X, rayons gamma, électrons et autres sources).

Radiothérapie conventionnelle ou Cyberknife

Radiothérapie conventionnelle ou Cyberknife

La radiothérapie, aussi appelée irradiation, est une méthode couramment employée pour traiter le cancer.

Elle peut être utilisée seule, associée à la chirurgie, à la chimiothérapie, à d’autres traitements, combinée ou non.
Les rayonnements administrés à de fortes doses détruisent les cellules dans la zone traitée les rendant incapables de se développer et de se diviser.
Un traitement de radiothérapie a des effets tant sur les cellules cancéreuses (qui prolifèrent de manière incontrôlée) que sur les cellules saines, mais la plupart des cellules saines peuvent se réparer d’elles-mêmes par la suite.

Le compromis de la radiothérapie est de délivrer la dose la plus élevée possible à la tumeur tout en délimitant celle donnée aux tissus sains et organe à risque.

Déroulement de votre prise en charge en Radiothérapie

La première consultation avec votre radiothérapeute

La simulation

La simulation n’est pas une séance de traitement mais une préparation de celui-ci
Des petits points seront tatoués à l’encre de Chine sur la peau afin que votre placement soit reproduit à l’identique tout au long de votre traitement
L’infirmier(e) prendra des photos de votre placement et une photo d’identité. Ces photos, ainsi que l’ensemble des données de votre dossier, seront traités de façon confidentielle.
Le traitement de radiothérapie avec un suivi de consultation médecins/infirmière; La durée d’une séance peut varier de 10 à 30 minutes (à l’exception des traitements par Cyberknife)

La consultation de fin de traitement avec votre radiothérapeute et le suivi médical.

Avant le début de votre traitement, vous rencontrerez votre radiothérapeute oncologue pour discuter des options thérapeutiques. Il vous détaillera les différentes étapes de votre traitement: la séance de préparation, appelée séance de simulation ou de repérage ainsi que les séances de traitement. Il précisera également leur nombre et leur durée.
Il vous donnera des renseignements concernant les consultations que vous aurez pendant votre traitement avec lui et avec les différents soignants assurant votre prise en charge. Il vous présentera les effets attendus et les effets secondaires de votre traitement.
Vous recevrez une brochure consignant l’ensemble de ces informations.

Ces différentes consultations sont gratuites :

L’infirmière sociale vous accompagnera dans vos démarches abordant les aspects financiers du traitement, les problèmes de transport, d’aide à domicile, …
La psychologue peut vous rencontrer, avec vos proches si vous le désirez, pour vous écouter et vous proposer un accompagnement psychologique.
Le diététicien peut également vous rencontrer pour vous aider à adapter votre alimentation si des nausées se présentent, si vous ressentez des douleurs en avalant, ou si vous subissez une perte de poids. Un rendez-vous diététique est donné systématiquement après la première consultation chez le radiothérapeute pour les patients ORL, pulmonaires et digestifs.
L’infirmière de consultation ou de relais offre au patient un suivi personnalisé pendant toute la durée de son traitement: elle évalue la compréhension que le patient a de son traitement, est disponible pour répondre aux questions, participe à l’éducation thérapeutique du patient.

Cyberknife

Presque chaque maladie oncologique nécessitant une radiothérapie, peut être traitée au CHU de Liège.

Pour les tumeurs de petit volume, se présentant dans le crâne ou ailleurs dans le corps, nous avons choisi pour la radiothérapie STEREOTAXIQUE, le CYBERKNIFE qui permet le TRACKING.
Ce système désigné pour une radiothérapie hautement ciblée, permet de traiter à des fortes doses des tumeurs qui étaient auparavant difficiles à traiter ou inopérables.

Le Cyberknife est actuellement unique en Belgique et offre des traitements depuis avril 2010.

Stéréotaxie

Au lieu d’envoyer un petit nombre de grands champs de rayons vers la tumeur, on évolue vers des traitements à base d’un très grand nombre de champs, venant de toutes les directions, convergeant sur la tumeur.
Une équipe de physiciens dédiés s’assure que la distribution des rayons dans l’espace sculpte un volume traité le plus précisément possible à la taille et la forme de la tumeur.
Cette précision permet de donner une dose plus élevée sur la tumeur, tout en protégeant les organes à risque avoisinants.
La stéréotaxie convient particulièrement pour les tumeurs du cerveau, on parle alors de « radiochirurgie ».
Les traitements stéréotaxiques comportent souvent peu de fractions: la dose de rayons est généralement donnée en 1, 3 ou 5 fois d’une durée entre 20 à 80 minutes.

Cyberknife

Le système de radiochirurgie robotisée CyberKnife permet de traiter des tumeurs, cancéreuses ou non, dans tout le corps, notamment du cerveau, du rachis, du poumon, de la prostate, du foie et du pancréas.
Le traitement consiste en l’administration à la tumeur d’une dose élevée de rayons sous forme de faisceaux avec une précision extrême.

Bien que son nom évoque le scalpel utilisé en chirurgie, le système CyberKnife n’implique aucune incision.

Cette option thérapeutique indolore non chirurgicale est destinée aux patients atteints de tumeurs inopérables ou complexes d’un point de vue chirurgical, ou qui souhaitent une alternative à la chirurgie.
Doté d’une capacité unique pour le suivi, la détection et la correction automatiques des mouvements intra-fraction des tumeurs, le système CyberKnife offre une précision de ciblage inégalée dans tout le corps.

Celui-ci fait appel à un accélérateur linéaire (linac), monté sur un bras robotisé, pour produire des faisceaux de rayonnement destructeurs à très haute énergie.

Le système CyberKnife emploie deux caméras à rayons X installées au plafond pour guider l’imagerie en temps réel et corriger instantanément l’ajustement en réponse aux légers mouvements du corps.
De plus, la table de traitement est également fixée sur un bras robotique, ce qui permet le déplacement de la table avec le patient jusqu’au millimètre près avant le traitement.

Tracking

En utilisant ces différents systèmes décrits ci-dessus, l’équipe d’infirmiers technologues programme la machine pour s’adapter en continu lors du traitement au mouvements du patient ou de la tumeur.
Un exemple, est le suivi des mouvements respiratoires d’une tumeur pulmonaire. Ceci augmente fortement la précision des traitements.

Source : radiotherapie-chu-liege

Partenaire V.I.P
Fondation contre le cancer Relais pour la vie tabacstop

BPCO-FORUM

.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *